LGBT : retour sur l’opération séduction d’Anne Hidalgo

LGBT : retour sur l’opération séduction d’Anne Hidalgo

Paris Vox – Anne Hidalgo – qui affirmait il y a peu à nos confrères de Libération vouloir «donner une visibilité à la culture LGBT+ dans tout Paris», y compris dans «les quartiers populaires» – vient de dévoiler les mesures qu’elle entend mettre en oeuvre en cas de réélection à la Mairie de Paris pour les personnes LGBT. Si certaines promesses semblent d’utilité générale, d’autres s’apparentent à une opération de séduction à destination du public LGBT.

Ces mesures proviennent du compte Twitter : Fiertés en commun. Ce compte est la plateforme LGBT+ qui soutient Anne Hidalgo et ses équipes.

  • Visibilité des lesbiennes
    • Nous agirons en faveur de la visibilité des lesbiennes. Nous proposerons la candidature de Paris pour accueillir la Conférence Européenne Lesbienne
  • Agressions et violences
    • Nous formerons les agents de la police municipale à la prévention des violences et des agressions homophobes et transphobes
    • Nous soutiendrons l’application de géolocalisation des victimes d’agression avec @flagasso afin de mieux les accompagner
  • Accueil des réfugiés et des jeunes LGBT+
  • Cultures LGBT
    • Les cultures LGBT font partie de l’identité de Paris. Nous ouvrirons la Maison des cultures LGBT+ au cœur du Marais.
  • Séniors LGBT
    • Nous formerons les professionnels de santé et les soignants qui travaillent avec les personnes âgées, notamment dans les EHPADs
  • Histoire et mémoires LGBT
    • Nous créerons un Lieu de mémoire et d’archives LGBT+ en lien avec les associations et le grand public, qui permette au public d’entretenir, d’étudier et de transmettre l’histoire et les mémoires LGBT+
  • Séniors LGBT
    • Nous formerons les professionnels de santé et les soignants qui travaillent avec les personnes âgées, notamment dans les EHPADs
  • Histoire et mémoires LGBT
    • Nous créerons un Lieu de mémoire et d’archives LGBT+ en lien avec les associations et le grand public, qui permette au public d’entretenir, d’étudier et de transmettre l’histoire et les mémoires LGBT+
  • Santé
    • Nous poursuivrons la politique de lutte contre le VIH avec @parissanssida avec à destination de tous les publics
    • Nous agirons pour améliorer l’accueil des personnes trans au sein des hôpitaux de Paris, en lien avec l’APHP
    • Nous serons vigilants au sein de l’APHP sur les mutilations génitales faites sur les personnes intersexes
    • Nous lancerons une campagne d’information sur le chemsex pour briser le tabou sur ce sujet de santé publique, favoriser la prévention des risques.

Une soirée des fiertés et une couverture médiatique favorable

Certaines des mesures énoncées ci-dessus sont une vieille rengaine du Maire de Paris. On pensera notamment au centre d’archives promis à maintes reprises lors de son mandat actuel.

L’annonce de la gestion d’un centre pour migrants LGBT géré par l’association Aurore peut surprendre, Eric Pliez étant le DG de cette association. On peut voir là, un conflit d’intérêt pour le candidat du 20ème.

Pour séduire cet électorat, Anne Hidalgo mise également sur une « soirée des fiertés » qui aura lieu le 6 mars prochain au Point Éphémère. La soirée sera animée par Barbara Butch. Si ce nom ne vous parle pas, la couverture ou elle s’exposait sur Télérama pour dénoncer la « grosso-phobie » il y a quelques semaines sera certainement plus parlante…

Ces promesses font l’objet d’une campagne médiatique bienveillante dans la presse LGBT. Ainsi, le magazine Tétu annonce en couverture les mesures du Maire de Paris :