Référendum ADP : symptôme du chacun pour soi

Référendum ADP : symptôme du chacun pour soi

Paris Vox – (Tribunes) L’échec probable de la collecte de signatures en vue de l’organisation d’un référendum sur la privatisation d’ADP fait réagir Jean Ernice.

Le référendum d’initiative partagée qui porte sur la privatisation d’aéroports de Paris va certainement échouer. A moins d’un mois de l’échéance, on dénombre un peu plus d’un million de signataires alors qu’il en faudrait 4,8 millions.

L’objectif est donc atteint à moins de 25 %, et il faut s’interroger sur les raisons de ce qui s’apparente à un échec.

En premier lieu, il est vrai, la plateforme pour signer est barbare et truffée d’anomalies techniques.

Il ne faut cependant pas s’arrêter à ces soucis techniques. On peut suspecter légitimement que rien n’a été fait pour faciliter le vote. Cela ne doit pas pour autant devenir une excuse magique.

Les partis politiques semblent avoir oublié l’enjeu de ce référendum depuis plusieurs mois, sans doute sont-ils plus absorbés par l’approche des municipales ou par la réforme des retraites. Les personnalités politiques de premier rang, quel soit leur bord, ont souvent brillé par leur absence sur ce sujet.

Les grands médias, eux, sont aux abonnés absents depuis le début de la campagne référendaire. Les médias alternatifs ont plus régulièrement parlé du RIP mais sur leur « surface » est moins importante. Certains vidéastes à succès sur le net ont également joué le jeu et on fait la promotion du vote.

Au final, le manque de signataires révèle sans doute avant tout le désintérêt des français pour la chose publique et commune. Et c’est bien ça le plus inquiétant. Nombre de citoyens français désirent certainement qu’ADP restent dans le giron étatique, certainement plus que les 4,8 millions nécessaires pour lancer un référendum. Mais entre ceux que l’on a pas su accompagné pour faire la démarche sur Internet et ceux qui avaient mieux à faire, le compteur reste bien bas…

Le désamour des français pour le bien commun se révèle un peu plus. L’individualisme triomphe ici sur la communauté. Ce n’est pas une bonne nouvelle, mais est-ce vraiment une nouvelle ?

Les retardaires peuvent néanmoins toujours signer en le faisant ICI !

Jean Ernice