Aéroports de Paris : un référendum sous embargo médiatique

Aéroports de Paris : un référendum sous embargo médiatique

Paris Vox – La pétition pour la tenue d’un référendum sur la privatisation d’Aéroports de Paris peine a faire entendre sa voix dans les médias. Heureusement, certains médias alternatifs donnent la parole aux défenseurs de ce référendum. Parmi ceux-ci, notons le reportage de Vincent Lapierre qui a accompagné ces défenseurs de Paris à Toulouse.

Privatisation de nos aéroports : REFERENDUM !

La société Aéroports de Paris va être privatisée (avec les barrages et la Française des jeux) suite à la promulgation de la loi PACTE votée par l’assemblée nationale durant l’été 2019. Mais les Français ont encore un recours pour bloquer cette privatisation : le Référendum d’Initiative Partagée (RIP), mis en place par Sarkozy en 2007.

Il permet de déclencher un référendum si les députés et les citoyens le décident de façon partagée : 250 parlementaires ont fait leur part, restent à convaincre 4,7 millions de citoyens de signer le projet de loi référendaire pour déclencher le référendum sur la privatisation d’ADP.

Au rythme actuel de 4000 signatures par jour, jamais les 3,7 millions de signatures ne seront réunies à temps (mars 2020). Il en faudrait 20.000 par jour pour y parvenir.

C’est donc une course contre la montre que mènent les soutiens aux RIP, parmi lesquels le groupe Opération Spéciale Gilets Jaunes, qui mène ce samedi 14 septembre une action à l’aéroport d’Orly pour convaincre les voyageurs de signer le projet de RIP.

Vincent Lapierre et Pierre Lenormand, ainsi que toute l’équipe du Média pour Tous, étaient sur le pied de guerre, à Paris et à Toulouse, pour traiter de ce sujet important.

Jean Ernice abordait dans nos colonnes l’importance selon lui de la tenue de ce référendum afin de faire barrage à ce projet qu’il juge « inique ».

Fermer le menu