Municipales à Paris : Buzyn renonce à deux promesses de Griveaux

Municipales à Paris : Buzyn renonce à deux promesses de Griveaux

Paris Vox –  Plusieurs sources ont indiqué lundi soir à l’AFP que la nouvelle candidate LREM renonçait la création d’un « Central Park » parisien et à l’apport de 100.000 euros pour permettre aux classes moyennes d’acheter un appartement.

Il  s’agit là de deux mesures «  phares  » de l’ancien candidat.

«  J’y vais pour gagner  », a assuré à l’AFP l’ex-ministre de la Santé, qui a quitté le gouvernement lundi matin, pour s’engager «  à plein temps  » dans cette campagne éclair de quatre semaines. Un pari risqué et loin d’être gagné puisque son prédécesseur n’était que troisième dans les sondages, derrière maire socialiste sortante Anne Hidalgo et la candidate Les Républicains Rachida Dati.

Pour justifier la rupture avec certaines des promesses de Benjamin Griveaux, l’équipe électorale LREM explique «  qu’avec seulement quatre semaines de campagne, on doit se recentrer sur l’essentiel, on n’a pas de temps pour les polémiques et les mesures qui pourraient être mal comprises  ».

La candidate néophyte s’est par ailleurs entretenue lundi par téléphone avec Cédric Vilani, qui aurait posé des «  conditions à d’éventuelles convergences, comme  l’ouverture à un accord de second tour avec les Verts, dans le cadre d’une Coalition climat  ».