La République en marche propose un pacte à Hidalgo

La République en marche propose un pacte à Hidalgo

Paris Vox – Une enquête récente du JDD donnant le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux (32 %), devant la maire socialiste sortante, Anne Hidalgo, (29 %) fait dire à la République en Marche que les parisiens veulent une alternance de projet dans la capitale.


Christophe Castaner, délégué général de La République en marche (LaRem), a ainsi réitéré mardi sur France Inter son analyse faite deux jours plus tôt sur Europe 1, qui avait déjà sonné comme le coup d’envoi de la bataille de Paris.

Moi, ce que je sens c’est ce besoin d’alternance à Paris, mais l’alternance n’est pas une question de personnes, pas seulement, c’est une question politique, c’est une question de projet”, a déclaré Christophe Castaner qui tant ainsi la main à Hidalgo.

Mais cette offre est conditionnelle. Le ministre des Relations avec le Parlement invite désormais Anne Hidalgo à se rapprocher de LaRem qui pourrait la soutenir si elle “s’engage sur cette transformation en profondeur” et à adopter « une position claire vis-à-vis du président de la République”.

De son côté, l’opposition LaRem à la mairie de Paris maintient toujours la pression. S’il n’est pas encore officiellement candidat, Benjamin Griveaux, le plus sérieux rival d’Hidalgo dans la majorité présidentielle, imprime sa marque et n’est pas avare de critiques sur la “méthode” Hidalgo, notamment sa décision de fermer les voies sur berges.

Fermer le menu