Le bobard médiatique consacré dans un livre

Le bobard médiatique consacré dans un livre

Paris Vox – La cérémonie des Bobards d’Or, qui a lieu chaque année, donne l’occasion de rire un peu des médias conventionnels. Derrière la dénonciation drôlatique, elle permet de mettre en avant l’importance du « bobard » qui est souvent l’arme de la propagande de l’oligarchie dominante. Fruit de toutes ces cérémonies des Bobards, Jean-Yves le Gallou et la Fondation Polémia sortent aujourd’hui « L’album des Bobards », 10 ans de « fakenews » des médias.

L’entrevue de Jean-Yves le Gallou sur TV Libertés

Le livre

Les grands médias aiment à dénoncer ce qu’ils appellent les « fakes News », ce qu’ils considèrent comme les « fausses informations » émanant des réseaux sociaux. Ils pointent la paille dans l’œil du voisin mais se gardent de voir la poutre dans le leur.
Car les mensonges répétés en boucle par les grands médias sont innombrables. Chaque année la cérémonie parodique des Bobards d’or récompense les plus saillants. Souvenez-vous. Theo, la racaille mythomane prétendument violée par des policiers. « L’ophtalmo raciste » accusé indûment d’avoir refusé de soigner une enfant arabe. Le journaliste américain James Folley soi-disant enlevé par Assad et retrouvé égorgé par les islamistes. Les chiffres de participants gonflés pour les manifestations LGBTQ et… dégonflé pour les opérations politiquement incorrectes.
L’album des Bobards, bien sourcé et joliment illustré, vous fait découvrir plus de 100 gros mensonges médiatiques.
Il décrypte les principales méthodes de désinformation : Bobards par l’image, bobard calculette, bobard par invention et non vérification des sources, bobard par changement de nom et de prénom. Il présente aussi les auteurs de ces bobards.
Fidèle à l’esprit de la cérémonie des Bobards d’or, l’album des Bobards vise à corriger par le rire les principaux travers des journalistes.

Un livre aussi indispensable qu’amusant !

Pour se procurer le livre

Fermer le menu