Exposition Renaissance(s), l’oeil d’Aurélie Duval.

Exposition Renaissance(s), l’oeil d’Aurélie Duval.

Paris Vox – Partenaire de l’exposition Renaissance(s) de l’Institut Iliade, nous vous proposons aujourd’hui un focus sur Aurélie Duval, l’une des artistes exposés.

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Femme des 45 ans, j’ai grandi dans un environnement intellectuellement et culturellement privilégié. Après des études d’histoire de l’art et plusieurs années à travailler sur le marché de l’art parisien, à promouvoir d’autres artistes, je reviens maintenant à ma créativité que j’explore désormais à travers la céramique, et plus particulièrement la porcelaine papier.

Quel type d’œuvres présentez-vous pour l’exposition Renaissance(s) ?

Je présenterai donc à l’expo plusieurs objets que j’ai façonnés de mes mains. Après un an de cours du soir, mon attirance pour ce matériau s’est très vite révélée évidente. Essentiellement pour sa transparence et le travail sur la lumière qu’elle permet.

Citez un élément de la nature qui inspire votre travail artistique :

Élevée au biberon du paganisme, mon respect inné et ancré de la nature et de tous ses habitants, visibles et invisibles, sont peut-être autant de traces d’un héritage ancré dans des temps anciens…alors je n’ai pas un seul élément de la nature qui m’inspire, toute la nature fait partie de moi, de ce qui m’éveille chaque jour. Sinon, ce serait les arbres. Tous les plus vieux arbres de la planète.

Citez un artiste européen (vivant ou mort) qui incarne l’excellence :

De la même façon, il m’est impossible de faire un choix parmi les nombreux artistes qui me semblent incarner l’excellence, mais j’ai une nette préférence pour les grands artistes italiens de la Renaissance et les primitifs flamands. Je citerais volontiers Lorenzo Ghiberti, Joachim Patenier, Gerard David, Titien, Bruegel l’Ancien, et chez les peintres espagnols, le Greco et Velasquez.

Une œuvre d’art qui incarne particulièrement la beauté ?

Une oeuvre d’art, ce serait la victoire de Samothrace, ou la naissance de Vénus de Botticelli. Ou les époux Arnolfini de Van Eyck, ou encore le Jardin des Délices de Jérôme Bosch. Ou le Saint Joseph charpentier de Georges de la Tour.

Quel monument parisien incarne le mieux la longue mémoire européenne ?

Enfin, pour le monument parisien, le Louvre. Ou la maison de Nicolas Flamel.

L’exposition Renaissance(s) – Informations pratiques

Du  20 septembre, 10 heures, au 25 septembre, 21 heures.

  • Galerie Espaces 54
  • 54 rue Mazarine,
  • 75006 Paris

Le Facebook de l’exposition   : https://www.facebook.com/events/375658820007931/

Fermer le menu