Conseil Régional : toujours de droite ?

Conseil Régional : toujours de droite ?

Paris Vox – Le Conseil Régional d’Ile-de-France est réuni depuis le 18 septembre. Comme d’ordinaire, la région a rejeté plusieurs amendements portés par le Rassemblement National, notamment sur la bioéthique. A tel point qu’on peut légitimement se demander si la majorité de Valérie Pecresse est toujours « de droite »…

Expérimentations sur les embryons humain : C’est « ok » pour la majorité

Lors de la séance du Conseil Régional du 18 septembre, plusieurs sujets ont été débattus. Parmi ceux-ci l’attribution d’un financement dans le cadre de la convention liant la région et le Génopole.

Le groupe Rassemblement National Île-de-France a déposé l’amendement suivant :

“F/ OBLIGATIONS EN MATIÈRE DE BIOÉTHIQUE
Le bénéficiaire de la subvention s’engage à respecter, le cas échéant, la dignité de la personne humaine et de son environnement dans son processus de recherche, notamment par l’abstention de toute atteinte à la vie privée, à l’identité de la personne, à l’intégrité du corps humain, et de toute expérimentation sur des embryons humains”. “

La majorité régionale, pourtant dite de droite, a rejeté cet amendement comme l’annonce le groupe RN sur Twitter :

Le refus de cet amendement n’étonnera finalement que peu de monde… Valérie Pécresse déclarait en effet déjà en 2010, que « l’on (était) obligé de continuer la recherche sur les cellules souches embryonnaires« . On pourra retrouver ses propos dans cet article. La présidente de région, chef de file du mouvement « Soyons Libres » peine à incarner sa ligne d’une « droite ferme et humaniste« . Elle semble plus cohérente sur son refus de la ligne Buisson en refusant toutes les propositions issue du RN.

« Localisme » ou « Racisme anti-blanc » c’est « non » par contre…

D’autres amendements proposés par le groupe RN ont été également rejetés par la majorité. La proposition de remplacer le pain blanc par un pain complet au levain naturel dans les restaurants scolaires ainsi que la volonté de distribution d’un fruit bio, de saison et local durant les récréations du matin ont également été rejetées par la majorité.

La demande d’un audit sur la réalité du racisme anti-blanc dans les clubs de football régionaux a également été rejeté par le conseil régional. Cette demande a fait réagir Bénédicte Monville, élue LFI qui estime que « le racisme anti-blanc n’existe pas, c’est une invention des fascistes ». Les victimes apprécieront…

A la vue de ces rejets on peut se demander si la majorité incarne toujours la droite dont elle est censée être issue.