Ca chauffe au Conseil Régional : instauration d’un « violentomètre » dans l’hémicycle.

Ca chauffe au Conseil Régional : instauration d’un « violentomètre » dans l’hémicycle.

Paris Vox – Non il ne s’agit pas encore d’une blague de 1er avril, mais simplement d’une nouvelle triste démonstration de l’état de déliquescence de l’ambiance politique en France.

C’est la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse (LR) qui a annoncé l’instauration dans l’hémicycle du Conseil régional d’un « violentomètre », un baromètre destiné à évaluer la violence des élus et censé clamer les ardeurs belliqueuses de ceux-ci.

Cours de récré, hémicycle  : même ambiance  ?

Originellement destiné à sensibiliser les lycéens aux violences faites aux femmes, ce « gadget » sera désormais utilisé dans l’enceinte du Conseil Régional suite à divers incidents de séances ayant émaillés les récents débats, dont un « jet de paraphuers » (sic) par un élu du groupe Alternative écologiste et sociale (AES).

Cette décision est contestée par l’opposition qui voit là, non sans raison, une forme d’infantilisation des élus régionaux et un moyen de « museler » la contradiction. La majorité, elle, « regrette » de devoir recourir à ce type de procédés du fait de la violence et de l’agressivités de certains élus de gauche.

Fermer le menu