Conseil de Paris : malgré les amendes, l’absentéisme perdure

Conseil de Paris : malgré les amendes, l’absentéisme perdure

Paris Vox – Il n’y a pas que les travées de l’assemblée nationale qui sont souvent bien vides…  L’absentéisme chronique frappe également le Conseil de Paris, malgré le système de pénalités financières mis en place il y a 5 ans.

Face à ce constat, en 2014, une nouvelle règle  a été adoptée, imposant aux élus de signer les registres de présence le matin et l’après-midi. Une absence d’une demi-journée non justifiée  est ainsi sanctionné d’une amande correspondant à 10° % de l’indemnité d’élu ( d’un montant d’environ 3 400 €).

Au total, les retenues ne peuvent toutefois pas excéder 50 % de l’indemnité, donc un élu qui ne viendrait JAMAIS en séance toucherait néanmoins 1700 euros d’indemnités. C’est d’ailleurs le cas de l’élu (LRI) du XVIe arrondissement, Grégoire Chertok,  a  tout bonnement séché l’ensemble des séances de l’année 2018.

Les élus de la majorité PS d’Anne Hidalgo ne brillent pas tous non plus par leur présence au Conseil, certains arguant de leurs autres fonctions pour justifier leurs absences. Cumuler les rémunération est une chose, accomplir avec sérieux les tâches qui y sont normalement liées en est une autre…

Même le maire Anne Hidalgo s’est fait « excuser » 14 fois durant l’année 2018.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance