Des « influenceurs » payés par l’Etat pour faire la promotion du SNU

Des « influenceurs » payés par l’Etat pour faire la promotion du SNU

Paris Vox – Le gouvernement a bien recruté des influenceurs pour promouvoir la phase de test du Service national universel auprès des jeunes. L’information a été  confirmée par les services du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal.

Le porte-parole de ce dernier a ainsi déclaré  : « Comme Jean-Michel Blanquer l’a déjà fait pour la réforme du baccalauréat ou Muriel Penicaud pour la réforme de l’apprentissage, on a fait appel à des influenceurs sur les réseaux sociaux. Ce sont des partenariats rémunérés, c’est la même chose que d’acheter de l’espace dans un journal pour diffuser des publicités ».

Une affirmation très contestable car cette forme de « publicité » manque nettement de transparence, les « influenceurs » en question n’étant pas clairement identifiés comme étant des « prestataires de service » du gouvernement. On peut ainsi considérer qu’on est plus proche de l’ingénierie sociale et même de la « manipulation » que de l’information institutionnelle.

Selon Wikipédia :  » Un influenceur est une personne active sur les réseaux sociaux qui, par son statut, sa position ou son exposition médiatique, est capable d’être un relais d’opinion influençant les habitudes de consommation dans un but marketing. »

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance