Procès politique pour Génération Identitaire dans le Col de l’Échelle

Procès politique pour Génération Identitaire dans le Col de l’Échelle

Paris Vox – Le procès des membres de Génération Identitaire s’est ouvert dans un anonymat relatif. Ce procès éminemment politique pourrait pourtant sonner le glas de ce mouvement.

Le procès de Génération Identitaire concernant l’action de contrôle des migrants dans les Alpes s’est ouvert ce jeudi dans un relatif anonymat. Plusieurs dirigeants de l’association sont poursuivis pour avoir « tenté de créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ». A l’époque de l’action pourtant le procureur de Gap avait estimé que l’action n’avait rien d’illégal….Mais l’État a certainement mis ses meilleurs juristes afin de trouver une faille exploitable.

Ce qu’on reproche aux identitaires

Résultat, on reproche aux militants identitaires d’avoir déployé des moyens pour réaliser une opération de communication d’envergure. Le fait d’avoir utilisé des hélicoptères ou d’avoir arborer une doudoune bleue électrique seraient des éléments tendant à prouver que les militants voulaient se faire passer pour des agents de l’État !

Cette opération aura surtout permis de montrer la perméabilité de nos frontières. Le témoignage des gendarmes de l’époque sous couvert d’anonymat faisait état lui d’un manque de moyens flagrants…

Un procès au coeur de l’été

Le procès arrive avec une couverture médiatique limitée. Le Tour de France, les diners fastueux de de Rugy occupent le devant du cirque télévisuel. Il faut dire que cette action avait suscité dans une grande part de l’opinion un véritable intérêt. Médiatiser le procès aurait été de prendre le risque de voir une partie non négligeable des français défendre les militants identitaires.

Les réquisitions du procureur sont à l’image du procès, éminemment politiques… Jugez plutôt : 6 mois ferme, 1 an de suppression des droits civique et 75 000€ d’amende pour le mouvement. Cet amende gigantesque pourrait sonner le glas du mouvement…

Dénoncer les frontières passoires et les nombreuses faillites de l’état face à l’immigration sauvage vaudra t-elle aux identitaires d’être condamnés à une possible disparition ?

Fermer le menu