Agriculture : vers un « productivisme bio » ?

Agriculture : vers un « productivisme bio » ?

Paris Vox – Face aux dérives de plus en plus nocives de l’agro-alimentaire industriel, le « bio » est légitimement à la mode. A tel point qu’il est aujourd’hui en partie récupéré par les dits industriels et qu’il pourrait être détourné, au moins en partie, de sa finalité première  : offrir une alimentation saine et de qualité.

Ainsi, le syndicat agricole la Coordination Rurale alerte l’opinion sur la possible labellisation bio des modes de production de fruits et légumes sous serres chauffées. Le syndicat s’oppose à cette mesure qui pour lui  ne respecte pas les principes de saisonnalité et de lien au sol cités dans le cahier des charges de l’agriculture biologique.

« Pour nous, le cahier des charges est clair. Nous ne pouvons pas cautionner les dérives d’intensification qui touchent la production de fruits et légumes bio. La Bio a pour mission de donner certaines garanties aux consommateurs. Respect des saisons et développement naturel des produits en font partie », explique Yanick Loubet, responsable de la section Bio de la CR.

 « La lecture française du règlement AB doit être la même au niveau européen et les fruits et légumes bio issus de serres chauffées doivent être bannis des importations », précise le responsable de la section Bio.

La décision du CNAB (Comité national de l’agriculture bio lié à l’Inao) sur l’autorisation ou non de produire en France des fruits et légumes bio sous serres chauffées interviendra le 11 juillet prochain.

Fermer le menu