Semaine cruciale pour le projet « EuropaCity »

Semaine cruciale pour le projet « EuropaCity »

Paris Vox – Ce lundi 25 septembre est une date importante pour le projet très controversé d’Europa City, futur gigantesque complexe de loisirs et de commerces voulu par le groupe Auchan et le consortium chinois Wanda. En effet, malgré l’avis défavorable du commissaire enquêteur, le maire (PS) de Gonesse (Val-d’Oise), Jean-Pierre Blazy, va faire voter par son conseil municipal la modification du plan local d’urbanisme de la commune afin de permettre l’avancement du projet.


Par ailleurs, la société Alliages et Territoires qui conduit le projet doit annoncer, mercredi 27 septembre, une nouvelle proposition architecturale de cet ensemble urbain de 80 hectares, censée prendre en compte les critiques de la population locale assez largement opposée à la perspective de ce bétonnage de grande envergure, qui plus est réalisé en grandes partie sur des terres agricoles particulièrement fertiles. .

Depuis son lancement en 2008, ce projet pharaonesque d’un montant prévisionnel  de 3,1 milliards d’euros suscite polémiques et controverses. « EuropaCity » souhaiterait proposer 230 000 m2 de surfaces commerciales, 2 000 chambres d’hôtel, une activité de congrès, 50 000 m2 d’équipements culturels et 150 000 m2 consacrés aux loisirs. Un gigantisme jugé délirant par les opposants au projet qui évoque le nombre déjà très important de centres commerciaux et de centres de loisirs et les graves conséquences écologiques qu’entraînerait une telle réalisation. Ils proposent pour leur part un un projet alternatif d’agriculture maraîchère et ont obtenu le soutien du  responsable de l’enquête publique, Ronan Hébert jugeant que « le projet d’aménagement du Triangle de Gonesse est peu compatible avec la notion de développement durable ».

Le Maire de Gonesse de son côté défend bec et ongles le projet, arguant des bénéfices économiques pour la région et notamment de la possible création de 10 000 emplois directs et indirects. Un chiffre d’ailleurs contesté par les associations d’opposants.

Fermer le menu