Républicains : sans remise en question, d’autres crashs aux élections !

Républicains : sans remise en question, d’autres crashs aux élections !

Paris Vox – (Tribunes) Jean Ernice analyse le résultat des Républicains aux élections européennes.

Bilan comptable !

Ils sont peu nombreux à avoir voté pour François-Xavier Bellamy. Enfin trop peu pour le parti héritier du Gaullisme, dernier vestige d’un mouvement jadis quasi unique… 1 920 530 personnes ont glissé un bulletin pour le gendre idéal des Yvelines. Même la très « catho conservatrice » ville de Versailles a préféré Loiseau au philosophe. Les sondages lui promettaient une belle troisième place. Durant a campagne, les couvertures des hebdomadaires avaient pourtant oscillé entre l’usage de superlatifs pour saluer le retour de la droite ou d’autres pour conspuer une droite rance.

Au final, Bellamy récolte à peine plus que ce que Fillon avait obtenu lors du premier tour de la primaire de la droite (1 890 266). Lors de ces mêmes primaires plus de 4,4 millions de personnes avaient votés pour désigner un candidat à droite.

Des électeurs mal lotis

Ces électeurs semblent être les derniers vestiges d’une forme de conservatisme. Pourtant, ils risquent d’être les dindons de la farce. Et cela pour au moins deux raisons…

La première raison est que ces électeurs ont élu une tête de liste qui ne sera visiblement pas le chef de file LR au parlement. C’est Geoffroy Didier qui est pressenti pour occuper le fauteuil. Si certaains ont u être surpris de ce choix, je ne suis pour ma part guère étonné. La liste LR regroupait en effet des personnalités politiques tellement antagonistes (catholiques et activiste LGBT cohabitaient notamment sur …) que le risque existait de subistution d’uen figure plus « progresssiste » à celle de Belamy. Certains semblent découvrir aujourd’hui cette « trahison ». C’est le cas par exemple d’Erik Tegner moqué par les créatifs de Mêmes Royalistes.

La deuxième raison est que ce vote conservateur n’est en rien garant d’une quelconque politique qui irait dans ce sens. Les élus Républicains ont par exemple (à de rares exceptions près) renoncé à revenir sur la loi scélérate du mariage dit pour tous. On pourrait il est vrai faire des inventaires à la Prévert des renoncements de la droite parlementaire.

Au final, la seule chose que souhaite conserver les barons LR ce sont leurs strapontins et les émoluments qui vont avec. Les batailles au sein des Républicains ne font que commencer. Les électeurs attachés à l’ordre et à la sécurité auront surement rejoint le RN et les plus libéraux LREM. Sans une vraie remise en question profonde sur la manière de servir les français demain, les lendemains d’élections risquent de continuer à déchanter chez les Républicains…

Jean Ernice


Fermer le menu