Avril 2019 : La république en actes !

Avril 2019 : La république en actes !

Paris Vox (Tribunes) – Jean Ernice revient sur plusieurs actes qui ont marqué la République en avril.

Avril 2019 aura été un grand mois pour la justice et l’égalité en France. Ces valeurs qui font notre raison de « vivre ensemble » sont un véritable combat au quotidien. De ces luttes marquées par des actes forts dépendent la stabilité républicaine. Voici, trois actes qui auront prouvé la vigueur et la justice de notre système actuel.

République – Acte 1, Cahuzac en bracelet

Autour du 10 avril, la décision couperet est tombée. L’ancien ministre du budget de François Hollande ne fera finalement pas de prison. Condamné à deux ans de prison, Cahuzac aura finalement un aménagement de peine avec un bracelet électronique. C’est au nom du peuple français (qui aurait sans doute été moins enclin à le laisser dehors) que la décision a été prise. La justice ici ne s’est pas muée en vengeance collective. Prière d’applaudir, la justice est indépendante et n’est pas rendue selon la tête – et le niveau social – du justiciable.


République – Acte 2, Gilets Jaunes mutilés

De justice, il est aussi question autour des Gilets jaunes. Il y en a une sévère qui condamne de nombreux manifestants. Et il y à une autre forme de justice, qui s’apparente à une grande opération répressive. On dénombre ainsi plus de 500 personnes gravement blessées depuis le début du mouvement. Si l’interpellation médiatique le 20 avril de Gaspard Glanz a fait jaser, elle ne doit pas occulter le reste de cette vague répressive. Ce même weekend, à Paris, au moins 190 personnes ont été prises en charge par des secouristes suite a des opérations toujours plus musclées des forces de l’ordre. Rien qu’à Paris, 10 journalistes étaient la cible de grenade, tirs de LBD et autres joyeusetés…

République – Acte 3, Bastion sacrifié, France sauvée !

Depuis le 24 avril je vis dans une république apaisée, désormais le Bastion Social n’est plus. Les responsables du trouble et du chaos en France ont été identifiés au sommet de l’état. Le nécessaire sera certainement fait afin d’améliorer la justice sociale en France, sinon pourquoi s’attaquer à cette initiative. Le Bastion Social, par sa seule volonté d’aider les français délaissés, gênait. La pauvreté si elle existe encore sera donc certainement vite endiguée par nos édiles. La programmation météorologique a notamment été savamment pensé par nos élites, la fin de la vague de froid étant en effet un soutien concret aux sans-abris. Et puis ces derniers sont finalement secondaires, les valeurs de la République sont beaucoup plus importantes ! Même si ces valeurs laissent de plus en plus de gens sur les bas côtés et frappent ceux qui veulent leur venir en aide…

Vivement Mai !

Jean Ernice

Fermer le menu