Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Paris Vox – Afin de vous aider à faire le tri dans l’imposante offre culturelle de Paris et de l’Ile de France pour vos sorties à venir, nous vous proposons chaque semaine un petit récapitulatif des incontournables !

Nara – Trois trésors du bouddhisme japonais

Musée des arts asiatiques Guimet

Berceau historique du Japon, Nara la fut capitale de 710 à 784. Ses temples bouddhiques conservent encore aujourd’hui les chefs-d’œuvre incontestés de la sculpture japonaise médiévale. Pour la première fois prêtés hors du Japon, sont présentés en France deux gardiens, trésors nationaux, et une effigie en bois du bodhisattva Jizô, classé « bien culturel important ». Présentées dans le lieu le plus chargé d’histoire du musée – la rotonde de la bibliothèque – ces trois sculptures offrent l’occasion de contempler, dans un face à face privilégié, un pan fondamental de la sculpture japonaise. Exemples exceptionnels, ces trois œuvres témoignent de l’évolution des techniques des sculpteurs japonais et invitent à remettre en question l’histoire de la sculpture mondiale.

Tromelin, l’île aux esclaves oubliés

Musée de l’Homme

Dans le cadre de la saison « en droits ! », l’exposition Tromelin questionne le visiteur sur les limites de notre humanité. Cette version adaptée permet de voir un plus grand nombre d’objets originaux et met en valeur des recherches inédites réalisées par des chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle sur Tromelin. Pour approfondir de manière ludique, l’émission « la petite histoire » de Christopher Lannes sur TV Libertés vient de consacrer son émission à ce sujet : https://www.youtube.com/watch?v=nUOJkQwPE8A   

La Collection Courtauld

Fondation Louis Vuitton

L’exposition présente la collection de l’industriel et mécène anglais Samuel Courtauld, l’une des plus significatives collections de peintres impressionnistes, rassemblés pour la première fois à Paris depuis 60 ans. Elle réunit quelque 110 œuvres – dont une soixantaine de peintures, mais aussi des œuvres graphiques, ayant toutes appartenu à Samuel Courtauld et majoritairement conservées à la Courtauld Gallery ou dans différentes collections publiques et privées internationales. Elle présente également un ensemble de dix aquarelles de J.M.W. Turner qui ont appartenu au frère de Samuel Courtauld, Sir Stephen Courtauld. Occasion unique de découvrir quelques-unes des plus grandes peintures françaises de la fin du XIXème siècle et du tout début du XXème siècle (Manet, Seurat, Cézanne, Van Gogh, Gauguin), l’exposition réunit des chefs-d’œuvre

La Chine en révolution, esquisses de l’époque maoïste

Musée Cernuschi

L’exposition présente un ensemble de vingt esquisses d’oeuvres majeures réalisées pendant la période maoïste (1949-1976) par les artistes Cai Liang, Lin Gang, Pang Tao, Quan Shanshi, Song Ren, Su Gaoli, Tang Xiaohe, Wang Shenglie, Xiao Feng ou encore Yin Rongsheng. Ces dessins préparatoires de peintures, devenues pour certaines d’entre elles des icônes, permettent non seulement d’explorer les conditions dans lesquelles sont réalisées les productions artistiques de cette période, mais également de pénétrer l’esprit d’une époque pendant laquelle l’esthétique est au service de la politique.

Fermer le menu