Retour sur la journée de la fierté parisienne

Retour sur la journée de la fierté parisienne

Paris Vox – La journée de la fierté parisienne se tenait samedi, le 12 janvier.

Pour la quatorzième année consécutive, les membres de l’association Paris Fierté rendaient hommage à Sainte Geneviève, patronne de Paris. La journée débutait à 13h00 sur une péniche accostée aux bords de Seine. Les plus jeunes pouvaient notamment se retrouver pour dessiner et s’adonner à différentes activités qui leur étaient dédiées.

Outre la buvette qui proposait des produits franciliens, plusieurs stands étaient disponibles. La Nouvelle Librairie proposait des ouvrages historiques, Sabre au Clair et l’Atelier Parigot de leur côté préssentaient des maillots originaux. Les produits artisanaux n’étaient pas oubliés avec les pièces de Art Terre Europa.

Une animation était ensuite proposée aux personnes présentes sur la péniche afin de découvrir plusieurs danses folkloriques.

Les personnes présentes sur la péniche ont pu ensuite rallier le lieu de départ de la marche pour Sainte Geneviève en cortège. De nombreux courageux militants d’extrême gauche avaient promis sur Internet d’attaquer cortège. Aucun incident n’a finalement été signalé. La police et le nombre de manifestants ont sans doute réfréné les ardeurs de ces agitateurs.

La marche pour Sainte Geneviève est donc partie du Pont de la Tournelle pour rallier le Parvis de l’Église de Saint-Étienne du Mont où repose Sainte-Geneviève. Le cortège était massif, les organisateurs avancent le chiffre de 700 participants. Au sein du cortège, les flambeaux et les fumigènes égayaient la nuit parisienne. Entre quelques slogans scandés, la vie de la Sainte Patronne de Paris était contée via le camion sono à l’attention les marcheurs. Le climat social actuel n’était pas occulté et une minute de silence a été observé en hommage aux victimes Gilets Jaunes.

Un vin chaud a conclu la marche après deux discours. La soirée allait pouvoir se poursuivre autour d’un concert.

Paris Fierté promet déjà d’organiser la quinzième journée en l’honneur de Sainte Geneviève l’année prochaine.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance