Violences sur les Champs-Elysées : 26 condamnations à de la prison ferme

Violences sur les Champs-Elysées : 26 condamnations à de la prison ferme

Paris Vox – La centaine de comparutions immédiates qui se sont tenues lundi et mardi à la suite de la troisième manifestation parisienne des « Gilets jaunes » a abouti au prononcé de 26 peines de prison ferme (dont 9 avec mandats de dépôt), 28 sursis, 20 relaxes, 1 TIG, 6 peines de jours-amende et 17 renvois de dossier.

 Par ailleurs, les treize personnes, dont un mineur, soupçonnées d’avoir commis samedi des dégradations sur l’Arc de Triomphe au cours des manifestations de samedi dernier ont été mises en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour « intrusion non autorisée dans un lieu historique », « participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences ou de dégradations »,« recel », « vols aggravés » et « dégradations d’un bien classé commises en réunion ».

Trois d’entre elles ont été placées en détention provisoire et dix autres ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Fermer le menu