Une grande prêtresse vaudou jugée à Versailles

Une grande prêtresse vaudou jugée à Versailles

Paris Vox – Temple vaudou et abus de faiblesse au programme du tribunal de Versailles.


Il est parfois difficile d’imaginer que cette histoire a bien lieu en plein cœur de l’Ile de France. Mais pourtant c’est le cas ! Ce lundi s’est ouvert à Versailles le procès de Mélite Jasmin, qui dirige… un temple vaudou à Marly la Ville dans le Val D’Oise. Elle est accusée d’abus de faiblesse sur personne en état de sujétion psychologique ou physique. Son mari et ses filles sont aussi impliqués, accusés de complicité et de recel. En première instance, le tribunal de Pontoise l’avait condamnée à 5 ans de prison, dont deux avec sursis.

Lors du premier jour de procès, la tribunal s’est intéressé aux actes de cruauté sur animaux commis par l’accusée. L’enquête a retrouvé des traces de sacrifices de poulets, de pigeons, de chèvre et même de bouc. «  Ce sont des offrandes  » clame celle qui se définit comme étant «  grande prêtresse  ». Le sang des animaux sacrifiés était ensuite répandu sur la partie du corps à soigner des adeptes.

Il a aussi été question des bénéfices importants que générait le temple, monté sous forme d’association et qui a permis à la famille de Mélite Jasmin d’acquérir plusieurs biens immobiliers.

Le procès de Mélite Jasmin se déroulera toute la semaine.

Fermer le menu