Les écolos parisiens favorables à la non-mixité

Les écolos parisiens favorables à la non-mixité

Paris Vox – Lors du Conseil de Paris, des élus écologistes de Paris ont affirmé leur volonté de rendre non-mixte certains équipements sportifs. 


Les élus écologistes qui siègent au conseil de Paris ont émis le souhait de créer des créneaux non mixtes pour les équipements sportifs. C’est ce que révèlent nos confrères de Marianne dans un récent article. La proposition a pourtant de quoi faire bondir.

Séparer les hommes des femmes serait-il un bon moyen d’aider les femmes à faire du sport ? C’est l’argumentaire développé par plusieurs élus écologistes. On peut en douter. Cette demande pourrait faire par contre les choux gras des associations musulmanes.

En effet, la demande d’avoir des créneaux de non-mixité dans les piscines est une demande récurrente des organisations musulmanes. Ainsi en 2015, Ahmed Elmcherfi déclarait au congrès de l’UOIF : « Il y a des créneaux de piscine pour les nudistes, alors pourquoi n’est-on pas capables d’en créer pour d’autres populations, avec des créneaux non-mixtes ? ».

Le conseil de Paris retoque cette demande

Le conseil de Paris a cependant refusé cette demande de non-mixité mais pour combien de temps ? S’agit-il là d’un ballon d’essai des élus écologistes pour mieux revenir dessus lors de la prochaine mandature ?

La proposition s’apparente à une forme de ségrégation qui ne dit pas son nom et surtout on peut se demander où s’arrêtera la non-mixité. L’ouverture de piscines ou d’autres équipements sportifs uniquement aux femmes pourraient devenir un marche-pied à d’autres revendications communautaires. Les élus écologistes parisiens ne proposent cependant pas, comme certaines municipalités n’hésitent pas à le faire, le burkini dans les piscines. Ce n’est donc peut être pas seulement pour complaire  à cet électorat qu’arrive cette demande.

Demain des horaires pourraient être demandés pour des personnes non binaires, transgenres ou encore intersexuées…

Les élus écologistes, qui ont longtemps plaidé pour une société égalitaire et ouverte à tous, deviennent ils désormais les chantres d’une société communautarisé et « séparée ». Etrange évolution…

 

 

Fermer le menu