Travail le dimanche : Anne Hidalgo fait de la résistance

Travail le dimanche : Anne Hidalgo fait de la résistance

Paris Vox – Hostile à l’extension du travail le dimanche dans la Capitale, le maire de Paris, Anne Hidalgo, vient de remporter une victoire face à son camarade du parti socialiste, le très libéral Emmanuel Macron. Le Conseil Constitutionnel vient en effet de lui accorder le pouvoir de fixer le nombre de dimanches « ouvrables », dans la limite des 12 légaux annuels, à Paris.


A l’annonce de cette décision, la mairie a fait part de sa satisfaction, Paris étant dorénavant soumis à la même règlementation que toutes les autres villes de France. Jusqu’alors, c’était le Préfet et non le maire, qui fixait le calendrier des dimanches travaillés.
La mairie a d’ores et déjà annoncé qu’elle organiserait à la rentrée des rencontres avec les syndicats d’entreprise et les organisations professionnelles pour fixer dans les meilleures conditions le nouveau calendrier d’ouverture dominicale.
L’opposition, par la voix des Républicains, a exprimé son souhait d’une ouverture « la plus large possible », parlant de « régression » au cas où le nombre de dimanches travaillés diminuerait. Un avis pas forcément partagé par les employés et salariés des enseignes ouvrant désormais le dimanche et dont le « volontariat » est souvent plus que « relatif ».

Fermer le menu