Wissous(91) : prison avec sursis requise contre le maire

Wissous(91) : prison avec sursis requise contre le maire

Paris Vox – Il ne fait pas bon s’opposer frontalement aux communautés roms…  En effet, le parquet d’Evry a requis hier, mercredi 10  octobre, une peine de quatre mois d’emprisonnement avec sursis à l’encontre du maire Debout la France de Wissous, Richard Trinquier.


Celui-ci est accusé d’avoir menacé des roms  installés illégalement sur un terrain de la commune avec un sabre japonais. Le ministère public a également requis une amende de 1500 euros à l’encontre de l’édile.

Parallèlement, quatre mois d’emprisonnement avec sursis et une amende de 500 euros à l’encontre d’un membre de la communauté rom, qui comparaissait pour avoir menacé le maire, ont également été requis par le procureur.

L’affaire avait en son temps fait grand bruit et même entraîné le désarmement de la police municipale.

Le jugement est attendu le 21 novembre.

Fermer le menu