Faire un don
Streeteo verbalise des automobilistes en dehors de la ville de Paris… sans autorisation

Streeteo verbalise des automobilistes en dehors de la ville de Paris… sans autorisation

Paris Vox – La libéralisation à tout va des services jdis publics continue de montrer ses failles. Depuis un peu plus de 6 mois, Streeteo – filiale du groupe Indigo, gestionnaire de nombreux parkings parisiens – est missionné par la mairie de Paris pour gérer les verbalisations de stationnement dans la capitale.


Cette entreprise, qui arrive à maintenir, sur Internet tout du moins, un niveau de discrétion inégalée à l’heure de la transparence absolue, se fait régulièrement épingler depuis plusieurs mois pour des « bévues » qui tendent parfois même à la véritable escroquerie.

Cette fois ci, c’est le maire de Boulogne-Billancourt qui accuse la société d’avoir verbalisé des voitures stationnées sur la commune des Hauts de Seine alors qu’elle n’a ce droit que sur Paris. A Boulogne, c’est la police municipale qui gère les infractions de stationnement.Streeteo a reconnu ses « erreurs » et a annoncé que les amendes en question seraient annulées. Seulement, les limitations géographiques de la mission de Steeteo avaient été rappelées à l’entreprise début juin, ce qui n’a pas empêché les prétendues « erreurs » de se reproduire en juillet. Une situation qui peut laisser paner le doute sur la sincérité et même l’honnêteté de l’entreprise…

C’est la troisième fois que Streeteo se fait rappeler à l’ordre, d’abord pour des contrôles fictifs ainsi que pour avoir embauché des agents non-assermentés.