Un dictionnaire pour contrer Hidalgo

Un dictionnaire pour contrer Hidalgo

Paris Vox – Les élus Les Républicains entendant dénoncer l’excès de novlangue et de périphrases d’Anne Hidalgo vont sortir un « Dictionnaire Hors Sol » afin de décrypter le langage municipal parisien. 


L’opposition municipale parisienne sort un nouveau gadget pour dénoncer la politique d’Anne Hidalgo, i s’agit d’un dictionnaire pour tenter de comprendre l’édile parisien. Ce dictionnaire sera disponible la semaine prochaine sur le site des Républicains de Paris. Ces derniers sortent ce dictionnaire afin, disent-ils, de dénoncer l’abus fait par la mairie de Paris et les élus socialistes de mots qui travestissent la réalité.

La création de ce dictionnaire arrive plusieurs mois après le lancement du site parodique http://www.rispa.fr/actualites/. Nous avions présenté ce site dans nos colonnes ici .   Sorti il y a tout juste un an, le site n’avait pas été actualisé depuis sa mise en ligne. Ce site, comme le dictionnaire, vise, par le rire, à dénoncer l’action d’Anne Hidalgo.

Si le contenu du nouveau dictionnaire n’est pas encore dévoilé, plusieurs mots du futur « Dictionnaire Hors Sol » sont d’ores et déjà présentés en avant première sur le compte Twitter de l’opposition municipale :

Florence Berthout, maire du 5ème arrondissement de Paris et chef de file de l’opposition parisienne, précise à nos confrères de 20 Minutes : « Anne Hidalgo fait le choix délibéré de dévoyer les mots pour ne pas avoir à nommer une réalité qui est un démenti de sa politique ».

La dénonciation de la Novlangue, pas une nouveauté

L’utilisation de la Novlangue est dénoncée depuis longtemps par la Fondation Polémia qui propose son dictionnaire écrit par Jean-Yves Le Gallou et Michel Geoffroy. C’est dans ce dictionnaire qu’on décrypte de nombreux mots comme l’abandon de salle de shoot au profit de salle de consommation à moindres risques. La novlangue ici dénoncée est partout, dans l’ensemble des médias et n’est pas le privilège des seuls élus socialistes, loin s’en faut…

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance