Violences conjugales : le 93 veut aider ses agents

Violences conjugales : le 93 veut aider ses agents

Paris Vox – Face aux violences conjugales, le département de Seine-Saint-Denis met en place une cellule d’écoute et d’orientation.


Le département de  Seine-Saint-Denis ouvre pour les agents du départements victimes de violences un permanence d’écoute et d’orientation. La première s’est tenue jeudi 19 avril 2018 au sein du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF 93). Pour être pris en charge, les agents devront prendre au préalable rendez-vous auprès de la juriste du CIDFF 93 par téléphone.

C’est ainsi qu’est décrit ce service par le département :

« En privé comme sur le lieu de travail, toute personne confrontée à des violences conjugales, au harcèlement, à une atteinte ou une agression sexuelle pourra trouver cette permanence mensuelle mise à leur disposition. Elle sera conseillée par une juriste, dans le respect de l’anonymat et de la vie privée, et elle pourra être orientée vers les services d’accompagnement adéquats (services sociaux, médicaux, judiciaires). »

Stéphane Troussel, le président du département, déclare à propos de cette initiative : « La question de l’égalité entre les femmes et les hommes constitue un combat permanent. Avec Pascale Labbé, conseillère départementale déléguée à l’égalité femmes – hommes, nous tenons à réaffirmer l’engagement plein et entier de la collectivité contre toute forme de violences.  »