Faire un don
Histoire de Paris : Les enceintes de Paris (4/5)

Histoire de Paris : Les enceintes de Paris (4/5)

Paris Vox – Depuis la Seine, enceinte naturelle du Paris des premiers temps, jusqu’au périphérique dont la boucle fut achevée en 1973, la ville de Paris s’est toujours définie à l’intérieur d’enceintes. Des vestiges des fortifications successives, trop petites pour la ville en perpétuelle croissance, sont encore visibles dans quelques lieux historiques de la capitale. Balade sur les tracés de ces cloisonnements qui ont fait Paris.


ENCEINTE SOUS LOUIS XIII (1566 – 1733)

L’île du Palais, l’île Notre-Dame, le marais du Temple, ayant été couverts d’édifices sous le règne précédent, il ne restait plus de grands vides dans Paris; mais il y avait encore un vaste espace hors des murs, entre les faubourgs Saint-Honoré et Montmartre, qui n’était rempli que de cultures, et demandait à être renfermé dans la ville, pour en rendre l’enceinte plus régulière.

Dès le temps de Charles IX, on avait projeté de le faire, et des fossés avaient été creusés; cependant, jusqu’en 1650, les murs de la ville passaient encore de ce côté sur le terrain où est à présent la place des Victoires. Les rues des Petits-Champs et des Bons-Enfants y aboutissaient, et ce quartier était même si retiré, qu’on y volait en plein jour et qu’on l’appelait le quartier Vide-Gousset. Les bâtiments du Palais Royal, que le cardinal de Richelieu avait fait commencer en 1629, furent l’occasion d’une nouvelle enceinte.

La porte Saint-Honoré, alors située où fut depuis le marché des Quinze-Vingts, fut reculée, en 1651, jusqu’à cet emplacement qui garde encore son nom, et se joignit ainsi aux fortifications qui, sous Henri II, avaient été élevées pour entourer le château des Tuileries; depuis cette porte on bâtit de nouveaux remparts dont les boulevards actuels nous tracent à peu près le contour. Une nouvelle porte fut construite à l’extrémité du faubourg Montmartre, à plus de deux cents toises de l’ancienne, et l’enceinte continuée derrière la Ville-Neuve alla aboutir à la porte Saint-Denis. Pendant ce temps, le quartier de l’Université recevait de grands accroissements par les bâtiments qui s’élevaient de toutes parts, principalement au faubourg Saint-Germain.

Ce fut la dernière enceinte fortifiée de la ville de Paris. Les remparts furent abattus sous Louis XIV; Louis XV et Louis XVI réuniront les nouveaux faubourgs à la ville , et sous le règne de ce dernier roi elle fut entourée de la clôture que nous voyons aujourd’hui. Pourtant cette clôture a été agrandie sur un point de sa partie méridionale, à partir de la barrière de Fontainebleau, jusqu’au bord de l’eau. Par ce moyen, on a renfermé dans Paris le village d’Austerlitz, situé dans la plaine d’Ivry.

Théodore Muret