Faire un don
La vie de Sainte Aude de Paris

La vie de Sainte Aude de Paris

Paris Vox propose à ses lecteurs une série de biographie sur les saints personnages qui ont fait la gloire de l’Eglise de Paris, l’une des plus anciennes de Gaulle, et qui font encore aujourd’hui le prestige de la Capitale.


Sainte Aude de Paris, disciple de sainte Geneviève de Paris

Le 18 novembre, l’Eglise de Paris célèbre la fête de sainte Aulde ou Aude. La courte leçon de son office ne nous apprend presque rien, sinon que cette bienheureuse vierge était une des compagnes de sainte Geneviève, et qu’après avoir marché sur les traces de celle-ci, elle termina sa sainte vie par une glorieuse fin peut après la sainte parisienne, et mérita d’être inhumée à ses côtés dans la basilique des saints apôtres Pierre et Paul. Dubois, célèbre historien du Moyen-Âge spécialité de l’histoire de l’Eglise, n’en dit point davantage dans son histoire de l’église de Paris, ouvrage de référence des médiévistes.

La tradition veut qu’elle soit originaire de l’actuelle ville de Sainte-Aulde, près de Meaux, et lui attribue entre autres miracle le fait que, souhaitant écouter la messe, elle se rendit dans un village proche de chez elle en marchant sur la Marne et fit pousser miraculeusement sur son passage de grosses pierres qui servirent de bornes aux champs dont les propriétaires se disputaient les limites. Elle aurait suivi Sainte Geneviève par la suite.