Fumigènes : 7 interdictions de stade prononcées après PSG – Real

Fumigènes : 7 interdictions de stade prononcées après PSG – Real

Paris Vox – Des interdictions de stade ont été prononcées par la Préfecture de Police suite à PSG – Real Madrid à l’encontre de 7 supporters qui détenaient des fumigènes.


On ne peut pas affirmer que le Paris Saint-Germain a brillé sur le terrain lors de son opposition au Real Madrid. Pourtant, les supporters avaient prévu la lumière  ! Ce sont en effet pas moins de 150 fumigènes qui ont été allumés pendant le match.

Le Préfet de Police indique dans un communiqué avoir dressé le jeudi 8 mars sept arrêtés préfectoraux d’interdiction administrative de stade. Ils ont été établis à l’encontre de sept supporters parisiens interpellés pour des faits d’introduction et détention d’engins pyrotechniques lors du match Paris-Saint-Germain – Real de Madrid du 6 mars dernier.

Il est intéressant de constater que cette décision émane du seul préfet comme la loi le lui permet. L’interdiction administrative de stade est souvent assortie de pointages au commissariat et se prononce sans décision de justice.

L’UEFA a de son côté annoncé l’ouverture d’une enquête pour l’utilisation massive d’artifices lors de la rencontre de football. La Préfecture recevra également le club. La discussion s’annonce musclé, le Préfet ayant le sentiment que tout n’est pas fait pour prévenir l’introduction et l’usage des fumigènes et des autres engins pyrotechniques au Parc des Princes. Il faut en effet rappeler que les clubs ne sont pas responsable légalement des agissements individuels de ces supporters mais doivent mettre en œuvre une fouille efficace.

Les fumigènes interdits mais cautionnés 

L’utilisation de fumigènes et autres engins pyrotechnique est prohibée par la loi française depuis 1993. En championnat de France, une véritable hypocrisie demeure sur ce sujet. Bien qu’interdit, les images de fumigènes ont longtemps été utilisées par les clubs ou d’autres institutions. Les diffuseurs du championnat de France ont des attitudes parfois contradictoires en diffusant ou non les tribunes tout en critiquant l’allumage mais en reconnaissant que « c’est joli »  !

Dans le cas actuel du PSG, il semble que les dirigeants du club parisien, soucieux de pacifier leurs rapports avec les supporters du Collectif Ultras Paris, ferment les yeux sur certaines pratiques dont l’entrée de fumigènes…

Fermer le menu