Volley : Paris, ville hôte de l’Euro, son club mal en point…

Volley : Paris, ville hôte de l’Euro, son club mal en point…

Paris Vox – La ville de Paris a été désignée pour recevoir la phase finale de l’Euro Volley 2019. Dans le même temps, le Paris Volley, en proie à des difficultés financières, risque la rétrogradation.


Le championnat d’Europe des Nations de Volley-Ball se tiendra en septembre 2019 en France, au Pays-Bas, en Belgique et en Slovénie.

21 rencontres se disputeront en France dans les villes de Montpellier, Nantes et donc Paris.

C’est la Fédération Française de Volley réunie le week-end dernier  qui a sélectionné les sites hôtes de la compétition. C’est ainsi que Paris a été choisie comme ville hôte de l’organisation de la phase finale du championnat. C’est donc dans l’enceinte de l’AccorHotels Arena que se tiendront la finale et la petite finale.

Jean-François Martins, adjoint à la Maire en charge des Sports, du Tourisme et des Jeux Olympiques et Paralympiques a déclaré suite à cette désignation : « cette décision confirme une fois de plus l’attractivité de Paris et sa capacité à travailler en concertation avec d’autres pays pour l’accueil des plus grands événements sportifs internationaux. Paris s’appuiera sur le dynamisme de ses clubs pour faire vivre une grande fête du volley à tous les parisiens au mois de septembre 2019 ».

Paris rétrogradé

Ironie du calendrier, l’annonce en grande pompe de la réception de cette compétition coincide avec une nouvelle moins agréable pour Paris.

A Paris, le club se comporte bien sportivement, il est actuellement classé troisième du championnat de France. Côté financier, c’est plus compliqué en revanche et le club est sous le coup d’une rétrogradation administrative.

Le communiqué de la Commission d’Aide et de Contrôle des Clubs Professionnels :

« La Commission décide :

  • De confirmer l’encadrement de masse salariale à titre conservatoire pris à l’encontre du club dans une décision du 22 novembre 2017, mais de réévaluer techniquement cet encadrement (à partir du TRH corrigé et présenté par le club) au montant de 396 K€  ;
  • D’interdire totalement le club de recrutement pour la saison 2017/2018  ; 
  • D’exclure le club des Play-Offs du Championnat de France de Ligue A Masculine de la saison 2017/2018 ; 
  • De rétrograder administrativement le club à titre conservatoire. »

Le club dispose d’un délai de 7 jours calendaires pour faire appel de cette décision auprès du Conseil Supérieur de la DNACG. A l’exception, de la rétrogradation administrative à titre conservatoire qui sera obligatoirement réexaminée par la CACCP en juin prochain pour confirmation, modification ou infirmation.

Fermer le menu