Chaos migratoire : Hidalgo l’ingénue

Chaos migratoire : Hidalgo l’ingénue

Paris Vox – Anne Hidalgo est en « colère froide » face à la situation et le chaos migratoire au nord de Paris. Au point d’oublier sa responsabilité dans cette situation ?

C’est par un statut sur Facebook qu’Anne Hidalgo entend tirer la sonnette d’alarme sur la situation des campements au nord de la capitale.

Si le constat alarmant de la Maire de Paris peut s’entendre, deux points peuvent interroger. L’édile parisien n’a t-elle pas d’autres moyens pour communiquer avec l’état et ses représentants que d’utiliser les réseaux sociaux ? Le second point est la responsabilité de la Maire de Paris. Si Hidalgo balaye celle-ci en affirmant : « Lorsque nous avions mis en place le centre de premier accueil humanitaire de la porte de la Chapelle en 2016, certains prétendaient qu’il créait un appel d’air. Depuis un an, ce centre a été fermé par l’Etat et la situation n’a fait qu’empirer. », on peut légitimement voir les choses autrement. On peut en effet penser que l’appel d’air subi aujourd’hui est justement la conséquence des décisions prises hier et notamment l’ouverture de ce centre (et les discours « d’accueil » qui l’ont accompagné), ce centre dont les images ont fait le tour du monde…

Face au chaos migratoire et ses conséquences au nord de Paris, Anne Hidalgo ne semble pas à la hauteur des enjeux.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance