Agenda des sorties culturelles : ce qu’il ne faut pas manquer !

Agenda des sorties culturelles : ce qu’il ne faut pas manquer !

Paris Vox – Afin de vous aider à faire le tri dans l’imposante offre culturelle de Paris et de l’Ile de France pour vos sorties à venir, nous vous proposons chaque semaine un petit récapitulatif des incontournables !

Cette semaine : Goscinny, Fin du Monde Moderne, Vitrines et Amoureux !


Le cinéma de Goscinny Astérix, Lucky Luke & Cie @La Cinémathèque française

À l’occasion du quarantième anniversaire de la disparition de René Goscinny, La Cinémathèque française et La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image lui rendent hommage à travers une grande exposition consacrée aux influences du cinéma sur son travail, ainsi qu’à sa propre œuvre cinématographique. Le cinéma representait pour René Goscinny un rêve de gosse, mais pas que. Jusqu’à sa mort, le scénariste de bande dessinée entretiendra des liens constants avec le 7ème art. Ce sont ces rapports féconds que s’attache à mettre en lumière l’exposition ludique et interactive «Goscinny et le cinéma». Avant de se lancer dans l’aventure du cinéma en tant que telle, Goscinny a été gagman pour Bourvil, scénariste de dramatiques télévisuelles avec Jean Rochefort, et finalement scénariste à part entière, avec son ami Pierre Tchernia, de films devenus culte comme « Le Viager » et « Les Gaspards ». En 1974, le prodige de la BD devient «Walt Goscinny» ! Avec la création des Studios Idéfix, reconstitués au sein de l’exposition, il devient véritablement cinéaste. Avec «Les 12 travaux d’Astérix», puis «La Ballade des Dalton», ses studios ont pleinement participé à la naissance d’une école d’animation française. 40 ans après la mort de leur créateur, Astérix, Lucky Luke, les Dalton, Iznogoud et le Petit Nicolas sont même devenus des personnages de cinéma. Pari réussi pour «Walt Goscinny».

Guillaume Herbaut – Pour Mémoire @La Grande Arche

Guillaume Herbaut engage la photographie dans un processus à rebours de l’actualité. Au témoignage direct sur l’événement, il superpose l’élaboration de scènes dignes de récits légendaires… Pour construire cet ambitieux projet, il s’immerge dans les temps et les espaces de la grande comme de la petite Histoire où l’humanité fait face à son destin. Gloire technologique (le nucléaire), instruments du pouvoir (les armes), souffle populaire (révolution en Ukraine) se heurtent au péril sanitaire, à la cupidité morbide et aux affres totalitaires. Le pouvoir des images est au cœur de la transformation de l’actualité en légende. Chaque grand chapitre qui s’écrit au fil de l’œuvre de Guillaume Herbaut est une exploration des ressources esthétiques de la photographie et des références qu’elle offre après deux siècles d’existence – exploration aussi de sa capacité à imaginer le monde à partir des faits bruts. Herbaut photographie la chute du Monde Moderne.

Vitrine sur les Buttes-Chaumont la nuit @Bibliothèque François Villon

Découvrez les gouaches des illuminations des concerts et fêtes du Parc des Buttes-Chaumont à la fin du XIXe siècle.Présentation de lavis dans le cadre de l’Original du mois avec le fonds patrimonial de la Bibliothèque de l’Hôtel de Ville. Les fêtes de bienfaisance données annuellement aux Buttes-Chaumont entre 1878 et 1905 comptent parmi les plus anecdotiques, mais non parmi les moins délectables des histoires de la nuit parisienne. Le parc des Buttes-Chaumont, observe Louis Aragon en 1926 avec une indiscutable pertinence, vu de haut, a la forme d’un bonnet de nuit. Les gouaches exposées détaillent quelques parties illuminées de cet accessoire indispensable au somnambule.

 

Amoureux @Hôtel & Spa La Belle Juliette

La Belle Juliette célèbre l’amour avec une sélection moderne et contemporaine de photographies noir et blanc. Amoureux romantiques ou couple de rockers, balade à deux, main dans la main, et nuit de noce, tendresse et baisers passionnés, la Galerie BJ consacre sa nouvelle exposition à l’amour, juste à temps pour la Saint-Valentin ! À travers les oeuvres de sept artistes et un demi-siècle de photographie, cette nouvelle exposition-vente à la galerie BJ célèbre toute la beauté du sentiment amoureux dans l’environnement élégant et chaleureux du salon de l’Hôte

Fermer le menu