620 militaires français blessés et 154 tués  en « OPEX » ces dix dernières années

620 militaires français blessés et 154 tués en « OPEX » ces dix dernières années

Paris Vox – Entre 2006 et 2017, 620 militaires français ont été blessés en opérations extérieures par armes à feu ou engins explosifs ». Ces chiffres ont été révélés par un rapport du Haut comité d’évaluation de la condition militaire.


« Le nombre de militaires blessés lors des opérations extérieures est élevé  », relève le rapport à propos de ces chiffres, rarement communiqués car l’état-major des armées rechigne généralement  à les publier, arguant que les blessés ne doivent pas devenir des « trophées pour l’ennemi ».

Sur la même période, 154 soldats ont perdu la vie au cours de combats extérieurs, dont 97 « par armes à feu ou engins explosifs  ». L’année 2011 a été particulièrement meurtrière, avec 28 morts et 168 blessés. Cette période précède le désengagement des troupes françaises déployées en Afghanistan. Par ailleurs plus de 2 200 militaires ont été victimes d’un stress post-traumatique (SPT) au cours de ces mêmes années.

Plus de 8 000 soldats français sont mobilisés actuellement dans des opérations extérieures, dont 3 500 au Sahel et 1 500 contre l’Etat Islamique en Irak et Syrie.

Fermer le menu