Nouveau déficit record pour les hôpitaux de Paris

Nouveau déficit record pour les hôpitaux de Paris

Paris Vox – L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) présente un déficit pour 2017 de 174 millions d’euros. Une situation qui va contraindre l’institution à fortement limiter sa masse salariale d’ici 2022. Au prix  sans doute de suppressions de postes et d’une baisse des services offerts aux patients.


Une situation qui inquiète grandement personnels et syndicats. C’est le directeur général de l’établissement, Martin Hirsch, qui a présenté ces chiffres, annonçant à la suite un plan « d’efficience » sur cinq ans, qui prévoit notamment de limiter l’augmentation de la masse salariale à 0,7 % par an de 2018 à 2020, puis à 0,6 % en 2021 et 2022. Compte tenu des augmentations de salaires générées par les progressions de carrière, cela signifie qu’il y aura une diminution des effectifs.

Des suppressions de postes que la CGT estime pour sa part à plus de 1.200 postes d’ici 2022. Par ailleurs, des biens immobiliers devraient également être vendus pour tenter d’équilibrer les comptes.

Rappelons par ailleurs que les factures impayées représentent aujourd’hui un montant de 190 millions d’euros et que le taux de recouvrement de ces dettes est très faible. Faire rembourser les mauvais payeurs, voire les non-payeurs complets, plutôt que de démanteler progressivement les services hospitaliers, apparaît comme une voie de bon sens. « Mais pour cela, il faudrait une véritable volonté politique…  Les dettes de certains habitants dans certains quartiers, on sait bien que personne n’ira jamais les réclamer… » fait remarquer, fataliste, un membre du personnel.

Fermer le menu