Mobilisation dans deux lycées franciliens contre des expulsions d’élèves

Mobilisation dans deux lycées franciliens contre des expulsions d’élèves

Paris Vox – Le personnel et des élèves de deux lycées franciliens manifestaient ce jeudi 16 novembre pour s’opposer à l’expulsion de deux lycéens. Si les histoires diffèrent, c’est un même élan de « solidarité »  et d’opposition à la loi qui a été observé à Noisiel et à Rosny-sous-Bois.


Lycée  René-Cassin de Noisiel, Seine et Marne

Dans ce lycée, un jeune homme, Halim,  âgé de 19 ans, est sous le coup d’une expulsion. Ce dernier rentré de façon irrégulière sur le territoire français fait l’objet d’une notification d’expulsion. Ses parents et le reste de ses frères et soeurs sont en voie de régularisation. Il serait donc expulsé seul. Halim est actuellement en centre de rétention.

Le rassemblement du jour se tenait avec la bienveillante complaisance du proviseur du lycée et du corps enseignant. Mathieu Viskovic, maire PS de Noisiel , et Gérard Sanchez, le maire-adjoint, étaient présents parmi les lycéens qui étaient rassemblés en nombre devant le lycée.

expulsions d'élèves
Le Maire de Noisiel et son adjoint entouré par des lycéens

Une pétition regroupe plus de 4 000 signatures pour soutenir le jeune homme  https://www.change.org/p/aidez-halim-lycéen-menacé-d-expulsion .

Lycée Charles de Gaulle à Rosny Sous Bois, Seine-Saint-Denis

Un rassemblement organisé par des lycéens prenait place devant le lycée Charles de Gaulle de Rosny sous Bois. Celui-ci était soutenu par le corps administratif et enseignant de l’établissement. Les lycéens sont vent debout contre l’injonction de quitter le territoire reçue par Harmonie. Entre 10 et 12 heures, la manifestation pacifique s’est ensuite dirigée vers la mairie. La municipalité à d’ailleurs assuré de son soutien les jeunes gens dans leur démarche.

Harmonie est une jeune majeure qui a fuit les conflits de Centrafrique. Arrivée en France, elle est en situation irrégulière malgré une scolarité sérieuse selon ses camarades. Ces derniers ont d’ailleurs mis en ligne une pétition de soutien à la jeune femme. A l’intention du préfet Michel Delpuech, elle regroupe plus de 1 800 signataires pour le moment :  https://www.change.org/p/michel-delpuech-pour-qu-un-titre-de-séjour-durable-soit-délivré-à-harmonie