Faire un don
Plan social au PS : les représentants du personnel mécontents

Plan social au PS : les représentants du personnel mécontents

Paris Vox – Difficiles sont les lendemains de déroute électorale… Surtout économiquement ! Le Parti Socialiste se voit en effet aujourd’hui obligé de se séparer d’un certain nombre de ses salariés. Mais les représentants du personnel contestent le plan social.


En effet, ils dénoncent le « plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) » qui doit être mis en œuvre par la rue de Solferino et le passage d’un budget annuel de 28 millions à « seulement » 8 millions d’euros, soit un manque à gagner de 100 millions d’euros sur cinq ans par rapport au précédent quinquennat. Le CHSCT  et les délégués du personnel ont annoncé qu’ils « ne signeront un accord qu’à la condition que leurs demandes soient prises en compte » ces demandes concernent notamment la prime extra-légale, « nerf de la guerre d’un plan social » selon eux, qui a été fixée par la direction à 5000 euros par personne, « pour un total de 300 000 euros, soit 10 % du montant affiché du plan ». Or, en France, l’indemnité extra-légale moyenne s’établissait en 2013 à 27 000 euros. Une différence de taille qui met en colère les représentants du personnel, surtout lorsque les propositions viennent d’interlocuteurs qui s’affirment encore, du moins pour certains, « socialistes ».

Rappelons que le PS a annoncé mi-octobre que le parti envisageait de conserver « un peu moins d’une quarantaine » de permanents sur la centaine employés par la rue de Solferino, ce qui devrait entraîner finalement 67 départs.