PSG – Munich : carton plein pour Paris !

PSG – Munich : carton plein pour Paris !

Paris Vox – Le second match de ligue des champions se tenait ce mercredi 27 septembre et le Paris Saint-Germain était opposé au géant Bayern Munich.


Contexte de PSG – Munich

Ce PSG – Munich s’inscrivait après un premier match aisé des parisiens contre le Celtic Glasgow, il fallait à tout prix gagner pour le club de la capitale. D’une part pour confirmer son statut de nouveau grand, d’autre part pour prouver que sous l’accroc sur le terrain de Montpellier ne couvait pas une crise plus importante.

Alors que de nombreux joueurs n’étaient pas du déplacement en terre héraultaise samedi après-midi dernier, l’équipe du PSG était presque au complet ce mercredi. Seul manquait à l’appel Javier Pastore qui soigne toujours son mollet gauche. Angel Di Maria, de retour de blessure, était sur le banc au début de match. Côté Bayern Munich, plusieurs absents dont le gardien de but Neuer, l’un des meilleurs joueurs à son poste. Robben, Ribery et Coman débutaient sur le banc. Le onze aligné par Unai Emery était le suivant : Areola – Daniel Alves, Marquinhos, Thiago Silva, Kurzawa – Verratti, Thiago Motta, Rabiot – Mbappé, Cavani, Neymar. De son côté Carlo Ancelotti alignait une composition avec un milieu de terre assez dense afin de compliquer la tâche des parisiens : Ulreich – Kimmich, Süle, Javi Martinez, Alaba – Tolisso, Vidal – Müller, Thiago Alcantara, James – Lewandowski.

Un but et des difficultés derrière

Le match n’aura pas connu de round d’observation et le score est ouvert par les joueurs locaux sur leur première action. L’action est 100 % brésilienne, Neymar élimine deux joueurs, s’enfonce dans l’axe du terrain pour passer le ballon au deuxième poteau où Dani Alves, qui arrivait lancé, se charge de catapulter la ballon dans le but. Le chronomètre n’affiche pas encore 2 minutes de temps de jeu.

On pense alors que le PSG va pouvoir dérouler son jeu. Il n’en n’est rien. Le Bayern Munich presse bien et joue avec un bon bloc. Paris subit le jeu munichois et défend bien. C’est pourtant Paris qui réussit à doubler la mise à la demi-heure de jeu par l’intermédiaire de Cavani bien trouvé par Mbappé.

2-0 à la mi-temps le score est plutôt flatteur mais n’est pas scandaleux.

Une meilleure deuxième période

Carlo Ancelotti avait fait sortir deux joueurs a la mi-temps, Coman, formé au PSG, fait notamment son entrée. Tactiquement les bavarois continuent à tenter d’imprimer leur rythme sur la partie. Paris ressort la tête de l’eau vers la 60ème minute et décide d’imprimer enfin son rythme. Neymar en profite pour inscrire le troisième but de ce match après un bon travail de Mbappé auteur d’une bonne partie.

Aréola aura également brillé dans ce match, sortant plusieurs arrêts de haute tenue.

Pour Paris, la victoire lui permet d’être seul premier du groupe avec 6 points. Dans l’autre match du soir, le Celtic s’est imposé sur le terrain d’Anderlecht 3 à 0.

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance