Les agriculteurs BIO d’Ile-de-France mobilisés

Les agriculteurs BIO d’Ile-de-France mobilisés

Paris Vox – Les agriculteurs BIO, par la voix de sa fédération nationale, sont vent debout contre la récente décision de ne prévoir aucun budget pour les aides à l’agriculture biologique pour les trois ans à venir. Cette décision vient de Stéphane Travert, le nouveau ministre de l’agriculture du gouvernement Philippe.


La mobilisation des agriculteurs BIO n’est pas nouvelle. Cela fait en effet plus de 6 mois que la Fédération Nationale des Agriculteurs Bio (FNAB) s’active.Un communiqué de presse est consultable sur le site suivant : https://www.bioiledefrance.fr/documents/cp-fnab-280717-jeudi-noir-pour-lagriculture-biologique-vf.pdf 

La décision du ministre de l’agriculture y est décryptée ainsi sur le site de la branche francilienne du syndicat :

Voilà plus de 6 mois que la FNAB est mobilisée pour que le ministère de l’agriculture se positionne sur un transfert budgétaire ambitieux entre le 1er et le 2ème pilier de la PAC afin d’assurer les aides conversions et paiements pour services environnementaux (maintien) pour les années 2017 à 2020.

Depuis une semaine, le rythme de mobilisation s’est accélérée avec les États Généraux de l’alimentation. Malheureusement, en dépit des recommandations émises par la FNAB, le Ministre de l’Agriculture a annoncé, jeudi dernier, sa décision de ne pas flécher d’enveloppe supplémentaire vers l’AB.

L’enveloppe définie en 2014  pour la période 2015-2020 est aujourd’hui quasiment épuisée ; quid des soutiens à une agriculture plus respectueuse de l’environnement pour les trois années qui viennent ? De nombreuses régions ont d’ores et déjà pris des mesures de restriction des soutiens, certaines sont même revenues sur des contrats signés mettant ainsi en péril le de devenir des exploitations concernées … Retards de 18 mois dans le paiement des aides « vertes », remise en cause et incertitudes sur leur pérennité ; quel est le projet agricole du gouvernement ?

Une enveloppe très nettement insuffisante est prévue pour les aides MAEC, le soutien de l’agriculture en montagne et dans des zones difficiles et les aides à l’AB (Conversion et Maintien), elle ne permettra pas à l’État et aux Régions (qui gèrent ces aides PAC) d’honorer leurs engagements sur les années à venir.

C’est pourquoi, le réseau FNAB, dont le GAB IdF pour l’Ile de France, se mobilise pour faire pression et obtenir une réévaluation du dispositif.

Pour l’heure peu de réaction du côté du ministère de l’agriculture.  Du côté de nos élus franciliens le groupe FN a réagi sur Twitter par ce communiqué :

Le groupe FN demande à Valérie Pécresse d’intervenir pour que la région puisse aider nos agriculteurs biologiques.

 

Fermer le menu