Gare Montparnasse : ce qu’il s’est vraiment passé

Gare Montparnasse : ce qu’il s’est vraiment passé

Paris Vox- Les incidents de la gare Montparnasse enfin réglés, l’heure est au bilan. Nous vous proposons quelques extraits du rapport d’enquête.


Une grande gare parisienne paralysée pendant plusieurs jours en plein chassé-croisé des vacances scolaires fait passablement « tâche ». Sans oublier les nombreux trains banlieues-Paris qui ne circulaient pas non plus.

La SNCF, qui a promis le remboursement des titres de transport aux personnes impactées, vient également de rendre son rapport au gouvernement.

Celui-ci est consultable librement à l’adresse suivante : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/2017_08_03_rapport_incident_montparnasse.pdf

La publication arrive rapidement et est accessible aux usagers, c’est assez rare pour être souligné.

Quelle était la panne ?

“il a été établi que la panne était liée à un défaut d’isolement électrique consécutif à un câblage opéré trois semaines auparavant. L’anomalie a été corrigée dans la nuit du lundi au mardi.”

Qu’est-ce que le défaut d’isolement ?

“Le défaut d’isolement d’un circuit d’alimentation indique qu’il existe un risque potentiel qu’un courant de défaut réalimente un circuit devant être non alimenté, entraînant ainsi un
dysfonctionnement de la signalisation. Les pannes de la signalisation possible peuvent consister en un signal qui devrait être au rouge interdisant à un train de passer qui affiche un signal au vert du fait d’une réalimentation non souhaitée.”

Combien de trains ont roulé ?

507 TGV sur les 629 prévus ont
pu circuler, soit environ 80 %. Une partie de ces trains a dû être reportée sur la gare d’Austerlitz.
De forts retards ont été déplorés, en particulier pendant la journée de dimanche.”

Quid de l’information client ?

L’information des voyageurs TGV a connu des discordances entre les différentes sources (panneaux d’information en gare ; site internet SNCF.com et applications ; agents d’accueil et gilets rouges”

Et maintenant…

“Le rapport propose trois séries de recommandations qui devront être engagées avant fin 2017 :
– Sur le plan technique, il doit être recherché une meilleure traçabilité des interventions opérées
sur les différents postes afin d’établir rapidement si un défaut d’installation est la cause d’une panne. Il faut aussi développer la télésurveillance et moderniser les équipements par des dispositifs de supervision digitale
– En ce qui concerne le programme des circulations, de nouvelles procédures d’exploitation en situation dégradée devront être étudiées afin d’améliorer le débit dans de telles situations tout en garantissant la sécurité. Il doit être rapidement établi un plan de continuité pour formaliser l’utilisation d’autres gares en cas de panne impactant une gare particulière (en l’espèce reprise d’une partie du trafic par Massy et Austerlitz).
– Dans le domaine de l’information voyageur, celle-ci ne peut être améliorée qu’en s’appuyant sur des plans de transport fiables. La rigueur des plans de continuité est donc une condition nécessaire pour une information de qualité des clients. En ce qui concerne les outils, une mission d’expertise contradictoire est lancée qui devra rendre ses conclusions sous huit semaines. Sans attendre, il faut viser un système plus intégré avec une mise en cohérence de la saisie et de la diffusion de l’information quels que soient les canaux.”