Grèves : Le Front National IDF réclame le remboursement du Pass Navigo

Grèves : Le Front National IDF réclame le remboursement du Pass Navigo

Paris Vox – Face aux grèves subies par les franciliens depuis plusieurs semaines, le groupe FN Île-de-France réclame le remboursement du pass Navigo.


Audrey Guibert, Conseillère régionale FN-IDF Bleu Marine et administratrice au conseil d’administration d’lle-de-France mobilités interpelle Valérie Pécresse dans un courrier que nous nous sommes procurés. Elle y réclame des mesures pour envisager un remboursement du transport pour les usagers fortement impactés par les grèves de transport.

Le courrier en intégralité

Madame la Présidente,


La grève introduite par les syndicats des agents de la SNCF ne désemplit pas et risque très probablement de se durcir au fil de son calendrier. Les premiers jours de grève ont bien exposé les difficultés de circulation et de gestion des flux voyageurs, ce qui ne peut que nous inquiéter pour la suite du mouvement social jusqu’au 28 juin 2018, date officielle de la fin de la grève. Les taux de trafic se sont avérés fortement bas avec notamment une absence de trains sur certaines lignes et seulement un train sur cinq sur beaucoup d’entre elles.
Alors que le service minimum n’a pas été assurée sur plusieurs lignes de notre région, les voyageurs Franciliens et notamment ceux de la grande couronne doivent toujours s’acquitter de leur abonnement au tarif maximum. Une injustice qui ne peut plus rester sans réponse car n’oublions pas que derrière cette situation catastrophique pour les usagers, ce sont bel et bien des examens, des gardes d’enfants ou encore des activités professionnelles et économiques qui sont en jeu.
Malgré mes demandes répétées sur le sujet, je vous demande solennellement aujourd’hui de vous prononcer très clairement sur votre volonté (ou non) de lancer en concertation avec la SNCF une procédure de remboursement intégral du passe Navigo pour les usagers touchés par ces grèves répétées et d’en définir le cas échéant les modalités. Ces revendications ne sont pas seulement les miennes. Elles sont aussi et surtout celles de millions de voyageurs qui attendent que les instances compétentes telles que la SNCF et lle-de-France mobilités sortent de leur silence pour enfin se préoccuper de leur mission de service public.

Dans l’attente de votre réponse,

Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de ma considération distinguée,

Audrey Guibert”

 

La balle est dans le camp de Valérie Pécresse qui n’a pas encore donné de réponse à la requête d’Audrey Guibert.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance