Le Sénat ne veut pas toucher aux « emplois familiaux »

Le Sénat ne veut pas toucher aux « emplois familiaux »

Paris Vox – Premier revers législatif pour Emmanuel Macron et son projet de prétendue « moralisation de la vie politique ». Hier soir, Le Sénat s’est en effet prononcé contre une des principales mesures de ce projet  : l’interdiction des emplois familiaux pour les parlementaires.


C’est contre l’avis du gouvernement et de la commission des lois que les sénateurs ont adopté un amendement de retrait de Jacques-Yves Collombat (RDSE, à majorité PRG). Ce dernier considère que cette interdiction ne permettra pas de redonner confiance aux citoyens et juge cette mesure « discriminante ». Pour lui il faut « vérifier et assurer la nature réelle du travail accompli » plutôt qu’interdire à certaines personnes d’accéder à ces emplois d’assistance aux parlementaires.

Les sénateurs ont également tenu à transformer l’intitulé du titre du projet de loi  qui passe de « dispositions relatives à l’interdiction de l’emploi de membres de la famille des élus et des membres du gouvernement » à  « dispositions relatives aux emplois de collaborateur parlementaire à l’Assemblée et au Sénat, de collaborateur de ministre et de collaborateur d’élu local ».

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance