IDF : Le Front National s’oppose à l’affichage communautariste LGBT dans les transports publics

IDF : Le Front National s’oppose à l’affichage communautariste LGBT dans les transports publics

Paris Vox – C’est par un communiqué de presse de son chef de file en Ile-de-France, Wallerand de Saint-Just, que le Front National a exprimé son opposition à l’affichage communautariste  LGBT dans les transports publics franciliens et dénoncer la « démagogie » de la  politique de la gauche régionale.


Le parti patriote dénonce plus particulièrement l’article 1 de l’avenant au contrat 2016-2019 SNCF/STIF,  qui stipule  : « Invite la SNCF à pavoiser ses gares et infrastructures aux couleurs du Rainbow Flag à l’occasion de la Marche des Fiertés LGBT d’Ile-de-France et durant la Quinzaine des Fiertés qui la précède. (…) Demande à la SNCF de lancer une campagne de sensibilisation contre le « manspreading » dans les transports en commun par le biais d’affichages et de nouveaux pictogrammes à bord des rames. »

Le communiqué s’amuse de la « hiérarchie des priorités » des rédacteurs de cet article à l’heure où les franciliens sont confrontés quotidiennement à de nombreux problèmes  : les retards à répétition, les conditions de transport déplorables, le matériel trop souvent en panne ou encore l’insécurité chronique dans les transports en commun…

Pour sa part, le Front National a déposé 8 amendements  qu’il juge plus en phase avec les inquiétudes réelles des franciliens : contre la hausse des tarifs des titres et abonnements de transports en Ile-de-France, pour l’avancée de travaux de mise en accessibilité de la gare de Savigny-le-Temple, pour la fin d’une rupture de charge envisagée sur la branche sud du RER D à Corbeil-Essonnes, pour l’étude de l’équipement des rames du RER D d’un système de ventilation réfrigérée, contre la suppression de trains du RER B sur certains tronçons et pour le prolongement d’une ligne de bus dans l’Essonne.

 

Fermer le menu