Ils détournent de l’argent public pour financer leurs enfants djihadistes

Ils détournent de l’argent public pour financer leurs enfants djihadistes

Paris Vox – Sinistre ironie, c’est sous couvert d’une association de « prévention de la radicalisation », appelée « Syrie prévention familles », que trois parents de djihadistes partis en Syrie finançaient la guerre menée par leurs enfants.


Les trois personnes concernées ont été mises examen vendredi 23 juin pour « association de malfaiteurs terroristes, financement du terrorisme et abus de confiance en relation avec une entreprise terroriste ». Cette mise en examen fait suite à une enquête ouverte en 2016 suite à un signalement de Tracfin qui avait repéré des transferts d’argent douteux. Plusieurs milliers d’euros d’argent public ont ainsi été envoyés en Syrie.

L’association « Syrie prévention familles » bénéficie de 90 000 euros de subventions annuelles.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance