Les étranges subventions de la mairie de Paris

Les étranges subventions de la mairie de Paris

Paris Vox – Les contribuables aiment savoir à quoi on utilise leur argent. D’autant plus dans une période comme la nôtre, un temps d’austérité où le pouvoir d’achat stagne ou régresse et durant lequel les politiques demandent à la population toujours plus d’efforts pour se « serrer la ceinture ». Mais les pouvoirs publics ne semblent pas soumis au même régime, en tout cas si l’on en croit certaines des subventions accordées généreusement par la mairie de Paris.

L’association « Contribuables associés », qui lutte notamment contre le gaspillage d’argent public, a en effet publié une liste des 10 subventions les plus discutables de la Mairie de Paris. Une liste haute en couleurs que les parisiens apprécieront à sa juste valeur  :

1.3 500 euros pour le « Festival international du film lesbien ». L’an dernier, cette cérémonie proposait notamment un « tutoriel Crash Pad’s Guide to Fisting », présenté comme une « rencontre entre le porno queer et l’éducation sexuelle dans ce premier « guide filmé » du fist ».

 

2. 30 000 euros à l’UNEF (Union Nationale des Étudiants de France). A savoir : Bruno Julliard, premier adjoint du Maire de Paris, avait été président de ce mouvement se définissant comme « ancré à gauche » et « internationaliste » de 2005 à 2007.

 

3. 13 000 euros pour l’association « Les Ami-e-s du Mage » pour des colloques et débats sur les « questions de genre et du travail ».

 

4. 4 000 euros à SOS Racisme pour « lancer des campagnes de mobilisation des Parisien-ne-s ainsi que des actions de proximité ou de terrain pour enclencher des dynamiques citoyennes autour du combat pour l’égalité ».

 

5. 10 000 euros à l’association KI PRODUCTION pour le projet « AQUA FOOT », afin de réaliser un « film subaquatique s’inspirant des plus beaux gestes et passes de football ». La maire de Paris s’agite à donner des coups de pieds dans l’eau… avec notre argent !

 

6. 20 000 euros à l’association « Les dégommeuses » pour faire participer « 15 joueur-se-s et activistes LGBT » à des tournois de foots. ( LGBT = Lesbiens Gays Bisexuels et Transexuels).

 

7. 44 500 euros à l’association Hip-Hop citoyens pour le « développement de la citoyenneté dans le mouvement Hip-Hop »

 

8. 5 000 euros pour « Les amis des combattants en Espagne républicaine », rappelons que les grands-parents d’Anne Hidalgo sont des exilés républicains de la guerre civile espagnole.

 

9. 5 000 euros à l’association Pèlerinage en décalage pour l’organisation d’un « festival artistique israélo-palestinien ».

 

10. 10 000 euros pour l’organisation du « Festival Sarajevo-sur-Seine » à Paris par l’association « European Grassroots Antiracist Movement ».

 

Source : Compte rendu du conseil municipal des 29-30 et 31 mars 2016.

http://www.contribuables.org/

 

 

 

 

 

Fermer le menu