Le Red Star de retour à Bauer !

Le Red Star de retour à Bauer !

Paris Vox – A quelque chose malheur est bon dit la maxime populaire, c’est sans doute ce que ce disent les supporters du Red Star qui retrouveront l’an prochain leur fief historique à Saint-Ouen après la relégation de leur club en National.


Le club du Red Star retrouvera la saison prochaine son fief du Stade de Paris plus communément nommé le Stade Bauer. Le stade Bauer est l’enceinte historique du Red Star qui y a fait ses premiers matchs en 1909.

Douloureux exil 

Le club symbole de la banlieue rouge jouait depuis deux saisons hors de ses bases, une saison jouée a Beauvais et une autre jouée dans l’arène réservée habituellement au rugbymen du Stade Français Paris, le Stade Jean Bouin.

Le soulagement doit être grand dans les rangs des fans du club vert et blanc tant certains de ces derniers rechignaient à aller dans le chic 16ème arrondissement pour voir des matchs. Fort du soutien que le club va retrouver dans son enceinte, le retour dans l’antichambre de la Ligue 1 est envisageable.

Une enceinte historique

Les supporters sont très proches du terrain et l’ambiance y est parfois des plus chaudes ! Le Stade Bauer a vu défilé dans sa riche histoire l’Equipe de France de football et même le rival francilien, le Paris Saint Germain, pour une saison (71/72). Mais le vrai résident c’est le Red Star FC !

La capacité actuelle du stade est de 2999 places mais elle pourrait accueillir potentiellement 3 fois plus de personnes.

Une rénovation indispensable mais au point mort pour l’instant

Le Stade Bauer aurait besoin d’être rénové intégralement aussi de nombreux projets ont été présentés mais aucun n’a abouti pour l’heure. D’un côté le président et actionnaire du Red Star aurait souhaité créer un nouveau stade sur les Docks de Saint-Ouen. De l’autre côté, plusieurs projets de rénovations mais rien n’a abouti. Les projets allaient de 4.3 millions d’euros à 25 millions d’euros avec pour incidence de bloquer pour travaux l’enceinte durant minimum 3 saisons. Faute de financement viable et d’accord entre les différentes parties prenantes, aucune décision n’avait été prise.