Carburant : la pénurie pointe son nez

Carburant : la pénurie pointe son nez

Paris Vox – La grève des conducteurs de camion citernes depuis quelques jours engendrent ses premiers effets négatifs pour les automobilistes. Point sur la situation.


La grève des conducteurs de camion citernes débutée vendredi commence à être ressentie concrètement en Ile-de-France.

Cette grève, initiée notamment par la CGT transport, a pour but de contraindre le patronat à engager des négociations en vue de reconsidérer le métier de conducteur de matières dangereuses et de revoir leurs conditions de travail à la hausse.

On constate depuis hier dans de nombreuses stations services des queues de plusieurs centaines de mètres. Certaines stations ne sont plus ravitaillées du tout alors que pour d’autres il ne manque que du Diesel.

A Ivry sur Seine, lors de notre reportage mardi soir, les esprits s’échauffaient du fait de la longue attente qui peut atteindre plusieurs dizaine de minutes voire une heure dans certains cas.

Les gens s’accusent mutuellement de ne pas avoir réellement besoin de faire le plein et donc de causer par-là, la pénurie. Lors de notre reportage, nous n’avons pas observé d’automobilistes qui remplissaient de jerricans d’essence comme cela arrive parfois dans ce genre de situation.

Du côté de la préfecture de police, on dément une pénurie tout en demandant de ne pas « développer de surconsommation préventive »…

Selon nos informations plusieurs dizaines de stations sont à l’arrêt en région parisienne, et cela pourrait empirer dans les jours qui viennent avec la reconduction de la grève pour la journée de mercredi.

 

Fermer le menu