Qui abîme la démocratie à Évry ?

Qui abîme la démocratie à Évry ?

Paris Vox – Les élections législatives de juin prochain, qui sont au cœur de l’actualité politique, prêtent parfois à sourire malgré l’enjeu que représente ce scrutin. C’est particulièrement le cas à Évry.


Certaines circonscriptions font l’objet d’une résonance plus forte. A Évry l’écho médiatique semble à son maximum avec les états d’âmes de l’ancien Premier ministre et les candidatures jugées fantasques de Francis Lalanne et de Nolan qui sera secondé par Dieudonné.

Il est vrai que la casting ne manque pas d’excentricité  :

  • Un chanteur vaguement has been que nombreux médias invitent sur les plateaux afin de s’amuser de ses coups de gueule et en profitent pour railler l’homme et ses fans.
  • Un humoriste « qui ne ferait plus rire personne » selon la maxime en vigueur dans la doxa parisienne, qui est le suppléant d’un jeune homme dont le seul fait d’arme connu est une gifle sur la personne de Manuel Valls.
  • Un ex premier ministre rejeté de tous mais préservé par tous avec aucun candidat d’étiquettes socialiste ou la République en Marche contre lui. Manuel Valls a régulièrement retourné de veste lui qui était pro-palestinien avant de devenir un défenseur fervent de l’état d’Israël (voir l’excellent ouvrage du regretté Emmanuel Ratier, « La face cachée de Manuel Valls »). Il a encore récidivé en apportant son soutien à Emmanuel Macron lors de la présidentielle après avoir certifié qu’il soutiendrait le vainqueur de la belle primaire populaire (Benoît Hamon en l’occurrence).

D’aucuns diront que les candidatures fantaisistes abîment la démocratie mais le fait de s’agripper au pouvoir comme le fait l’ancien maire d’Evry ne l’abîme-t-elle pas également  ?

Et puis finalement pourquoi les candidatures de Nolan ou Lalanne feraient-elles sourire ?

N’est-ce pas là la fameuse « société civile » si chère à Emmanuel Macron ? !

 

Fermer le menu