PSG : le maillot de la discorde

PSG : le maillot de la discorde

Paris Vox (Tribune) – Le nouveau maillot du Paris Saint-Germain, qui a fuité sur les réseaux sociaux, ne va pas faire que des heureux. Certains se montrent même franchement mécontents. C’est notamment le cas de Jean Ernice.


La fin de saison de championnat de football arrive avec son lot d’actualités.

L’heure du bilan à peine passée qu’on se tourne déjà vers la saison à venir (surtout quand le bilan n’est pas à la hauteur des espérances du début de saison !)

A Paris, la saison n’aura pas été aussi satisfaisante que les précédentes mais là n’est pas le débat du jour.

Le PSG vient de révéler son nouveau maillot, un maillot bleu avec une fine bande rouge grenat et deux manches d’un rouge grenat également.

D’aucuns y voient la signature du Qatar vu que la couleur est celle du drapeau national de l’état arabe.

Au-delà de ces considérations sujettes à caution, ce maillot n’est pas celui du Paris Saint-Germain. Le maillot du PSG est bleu avec une grosse bande rouge centrale bordée de liserés blancs.

maillot
Le maillot « traditionnel » du PSG

Doit-on cependant s’étonner de tel abandon quand on se souvient que l’actionnaire Qatari avait pris pour première décision d’envergure le retrait du berceau du logo du club, manière d’internationaliser la marque PSG ou de faire disparaître les racines du club (le berceau est celui de Louis XIV, il représente Saint-Germain en Laye)  ?

Le maillot « relooké » poursuit donc l’œuvre de destruction des racines du club après l’annonce de l’abandon prochain de Saint-Germain au profit de Poissy.

Non ce sujet n’est pas futile, même si, oui, il y a plus important, mais le maillot c’est l’identité visuelle d’un club et à travers lui d’une ville. Le rouge et bleu du prévôt des marchands Étienne Marcel dont Daniel Hechter avait repris les couleurs auxquelles il avait ajouté une bordure blanche rappelant le lien entre la capitale et son pays.

Cette saison, qui aura vu le retour des supporters dit “Ultras”, on aurait pu espérer voir une fronde des supporters sur ce sujet sensible du maillot ou au moins une banderole de contestation à minima. Mais à tout bien y réfléchir que devions nous attendre de groupes plus soucieux de leurs intérêts particuliers que du bien général  ? Après avoir annoncé à grand coup de communiqués leur retour, le collectif ultra parisien se délite petit à petit, plusieurs groupes fondateurs remettent en cause son fonctionnement et plusieurs autres entités ont quitté le navire pour des histoires de gouvernance… Et certains mauvais esprits ayant quitté l’aventure sous-entendent que, en ce qui concerne le maillot comme toute autre décision de l’actionnaire, si rien n’est contesté c’est qu’il y a conflit d’intérêt…

Paris jouera l’an prochain avec un maillot au mieux laid, au pire qui n’est pas le sien. Et en dehors de ses bases, ce sera pire encore, le club affichant un joli maillot aux couleurs de la Suède mais là n’est pas le cœur du débat…

Bien sûr il y a des sujets plus graves en ce moment dans notre pays, mais un maillot qui se travestit, qui renie son passé et ses racines, non merci.

Jean Ernice

 

Fermer le menu