Marie Guévenoux, de l’UNI à Emmanuel Macron…

Marie Guévenoux, de l’UNI à Emmanuel Macron…

Paris Vox – Malgré un profil très « droitier » qui l’a mené du syndicat étudiant UNI jusqu’à la tête des jeunes de l’UMP, Marie Guévenoux, 40 ans, vient d’être investie candidate du mouvement « En Marche » dans la 9e circonscription de l’Essonne.


Cette candidature étonne d’autant plus que Marie Guévenoux était encore salariée de l’équipe de campagne de François Fillon il y a quelques semaines. Décidément, en poltique politicenne, les conviction n’ont d’égales que les fidélités…

Marie Guévenoux avait tout d’abord travaillé avec Alain Juppé jusqu’à sa défaite à la primaire de droite avant de rejoindre les rangs de François Fillon. Chargée des ressources financières, elle abandonne son poste en mars lorsque la mise en examen du candidat de la droite est annoncée. Cependant elle a continué à être payée (environ 4000 euros par mois) jusqu’à la fin de son CDD.

Elle se retrouve donc aujourd’hui candidate à la députation pour le parti du nouveau président de la République. Toujours au secours de la victoire, le parcours de Marie Guévenoux apparaît assez révélateur d’un personnel politique exclusivement motivé par des ambitions personnelles et la recherche frénétique des « places » rémunératrices.

Fermer le menu