Plus d’un millier de migrants clandestins évacués des camps sauvages de Porte de la Chapelle

Plus d’un millier de migrants clandestins évacués des camps sauvages de Porte de la Chapelle

Paris Vox –Enième démantèlement de campements sauvages de migrants clandestins dans le nord de Paris. Cette fois, c’est plus d’un millier d’Afghans et de Soudanais qui ont été évacués des camps de fortune qu’ils occupaient aux abords du centre d’accueil et d’hébergement de la Porte de la Chapelle. L’opération a mobilisé 350 fonctionnaires de police et une centaine d’agents de la ville de Paris.


Débutée à 6 heures ce matin, mardi 9 mai, l’opération a été très bien accueillie par les migrants clandestins présents sur place et qui vont ainsi être conduits dans diverses structures d’hébergement disséminées sur le territoire.  «Le gouvernement va nous emmener dans des maisons. Je ne sais pas où, mais c’est bien» se réjouissait notamment l’un d’eux.

L’évacuation des  «campements illicites»  est la conséquence  «des risques importants pour la sécurité et la santé de leurs occupants comme des riverains» a expliqué la Préfecture. Elle  fait également suite aux violentes bagarres entre communautés qui ont éclaté dans cette zone.

Toutes les personnes évacuées  se verront « proposer une solution d’hébergement provisoire en Île-de-France et pourront bénéficier d’un diagnostic social et sanitaire ainsi que d’une proposition d’orientation vers un dispositif d’accueil adapté à leur situation » selon les autorités.

Avec un tel traitement, et le flux d’arrivée de migrants n’étant nullement stoppé, il est à peu près certain que de nouveaux campements sauvages ne tarderont pas à se reconstituer.

Fermer le menu